A l’OM, Bielsa menace physiquement son traducteur

A l’OM, Bielsa menace physiquement son traducteur

Photo Icon Sport

Cela avait été promis, on ne s’ennuie pas à l’OM depuis que Marcelo Bielsa a posé ses valises. Et la situation ne va visiblement pas en s’améliorant puisque chaque jour, une nouvelle fuite met en évidence le véritable western qui se déroule au sein du club provençal. Et cela ne date pas d’hier puisque, depuis le lancement de la saison, Marcelo Bielsa ne sollicite plus son traducteur officiel, Fabrice Olszewski. Ce dernier qui a travaillé plusieurs semaines sans la moindre ombre au tableau avec Marcelo Bielsa, a été subitement invité, juste avant le premier match de la saison à Bastia, à quitter le groupe en raison de propos qui auraient été mal traduits lors de séances d’entrainement. Depuis, Bielsa utilise Franck Passi, ancien du championnat espagnol, pour ses traductions avec les joueurs, et trouve des traducteurs au gré du vent pour ses conférences de presse. L’OM a bien tenté de calmer les choses entre l’entraineur et son traducteur, mais cela n’a fait qu’empirer. 

Selon Le Point, Olszewski et Bielsa se sont vus à l’écart d’un entrainement à la fin août, mais tout cela s’est très mal terminé puisque le traducteur est revenu vers le groupe en expliquant que Bielsa lui a livré cette menace : « Nous allons parler, mais à coups de poing ». Depuis, l’OM est parvenu à faire accepter la présence d’Olszewski, plutôt apprécié par les joueurs, à l’entrainement, mais cela ne vaut pas pour les conférences de presse ni pour les matchs. Dès lors, pour sa sortie médiatique assassine envers Vincent Labrune, Marcelo Bielsa a du utiliser une traductrice de dernière minute trouvée par le club, celle-là même que l’Argentin n’avait pas laissé parler en marge du premier match à Bastia. 

Share