Grand pote de Labrune, Féry s'incline devant Aulas

Grand pote de Labrune, Féry s'incline devant Aulas

Photo Icon Sport

Loïc Féry ne l’a jamais caché, il est devenu ami avec Vincent Labrune à forcer de le croiser dans le petit monde du football français. « Avec Vincent, nous prenons plaisir à nous voir, de temps à autre, à Londres ou à Paris principalement, quand nos agendas respectifs nous le permettent », avait même expliqué, il y a quelques mois, le président de Lorient. Mais, s’il a des liens amicaux avec le patron de l’OM, avec qui il a souvent fait affaire, Loïc Féry avoue être assez admiratif de ce que fait Jean-Michel Aulas à l’Olympique Lyonnais. Après le match de dimanche entre son équipe et l’OL, le président des Merlus a dit tout le bien qu’il pensait de son homologue rhodanien. 

« Jean-Michel Aulas est évidemment un très grand président. Il a commencé en Ligue 2 il y a maintenant 25 ans, donc il faut reconnaître qu’il a extrêmement bien géré son club dans la durée. Après, chacun a sa personnalité, chacun fait les choses comme il le sent. C’est facile d’accabler les pauvres présidents, car quand ça va bien c’est grâce aux joueurs et à l’entraîneur et quand ça va mal c’est à cause de nous. C’est un rôle ingrat et encore plus ingrat quand on est président d’un club aux retombées médiatiques comme l’Olympique Lyonnais. Il faut aussi se souvenir de ce que l’OL a apporté au foot français ces dernières années avec une présence constante en Champion’s League. Je pense que Jean-Michel Aulas est une personnalité importante du foot français et on peut prendre exemple sur sa façon de développer un club. Maintenant, il a pris des risques personnels assez importants et il en prend toujours avec son stade qui est un projet très ambitieux et qui n’est pas gagné d’avance. Bravo à lui de prendre ces risques, car il faut des entrepreneurs en France pour développer les clubs », a expliqué Loïc Féry, qui est clairement admiratif du travail fait par Jean-Michel Aulas à l’Olympique Lyonnais même si à titre personnel il est beaucoup plus discret que son homologue de la capitale des Gaules. 

Share