Aulas, Labrune, Féry demande grâce

Aulas, Labrune, Féry demande grâce

Photo Icon Sport

Il y a un an de cela, Jean-Michel Aulas terminait difficilement une longue bataille de tranchées avec Bafetimbi Gomis, mis à l’écart pour ne pas avoir voulu prolongé et sur lequel il s’était défoulé dans les médias, causant un énorme malaise au sein de son club. Cet été, c’est Vincent Labrune qui vient d’essuyer une énorme tempête après la sortie médiatique de son entraineur, Marcelo Bielsa, qui l’a critiqué vivement dès le lendemain de la fin du marché des transferts. Une situation que connaît bien Loïc Féry, le président de Lorient avait en effet, en août 2013, provoqué l’ire de son entraineur Christian Gourcuff en vendant Mario Lemina à l’OM à la dernière minute. C’est pourquoi le président des Merlus a décidé de prendre la parole sur son compte Twitter, afin de demander un peu de compréhension de la part des suiveurs du football, pour dire que les présidents de Ligue 1 n’étaient pas toujours les grands méchants, et que la situation économique du football français provoquait des décisions parfois impopulaires. 

Share