Lille se troue totalement pour sa finale

Lille se troue totalement pour sa finale

Photo Icon Sport

Pas de miracle pour Lille, qui a tenté d’emballer la rencontre, avant de s’incliner logiquement face à Wolfsburg, pourtant réduit à 10 pendant 30 minutes (0-3). Le LOSC termine dernier de sa poule, avec très peu de regrets, si ce n’est celui d’avoir pas pu concrétiser un bon début de match. Un symbole, la belle tête de Gueye sur le poteau après un centre de Mendes (7e), qui aurait pu permettre aux Dogues de s’enflammer devant leur public. Mendes et Origi tentaient de trouver la faille, mais les Allemands tenaient bon, et peaufinaient leur attaque. A l’image de l’ouverture du score parfaite de Vieirinha. De Bruyne et Perisic combinaient parfaitement à l’entrée de la surface, pour une offrande du Croate au Portugais, qui concluait de près (0-1, 45e). 

Après la pause, même l’expulsion sévère de Guilavogui (55e) n’inversait pas la tendance, surtout que, d’un coup-franc pleine lucarne, le Suisse Rodriguez trouvait à son tour la faille (0-2, 65e). Rien n’allait pour les Dogues, puisque même Origi manquait un pénalty pour revenir à 1-2, symbole d’un match encore une fois insuffisant de l’international belge (76e). De l’autre côté, le pénalty sifflé pour une faute de main de Souaré était en revanche transformé par Rodriguez sans trembler (0-3, 89e). Les Loups filaient vers les 1/8e de finale, tandis que le LOSC restait encore une fois à quai, avec même la dernière place du groupe étant donnée la victoire de Krasnodar à Everton. 

Share