Lille : En D2 allemande, Pavard règle ses comptes avec Antonetti

Lille : En D2 allemande, Pavard règle ses comptes avec Antonetti

Photo Icon Sport

Absent des plans de Frédéric Antonetti, Benjamin Pavard (20 ans) a dû quitter Lille cet été. Le défenseur central a rejoint Stuttgart, relégué en deuxième division allemande.

Autant dire que ce n’était pas la priorité du jeune Lillois qui aurait préféré rester au sein de son club formateur. Mais l’international Espoirs français a été poussé vers la sortie par Antonetti qui ne lui accordait pas sa confiance. Interrogé par Goal, Pavard en a donc profité pour régler ses comptes avec le technicien.

« Je n'avais pas la confiance de l'entraîneur et quand je jouais, c'était à tous les postes sauf le mien, qui est défenseur central, a raconté le natif de Maubeuge. Il n'y avait pas de communication avec moi. Je sentais qu'il ne me considérait pas vraiment car j'étais jeune. Ce sont ses choix, je les respecte mais je devais penser à ma carrière. J'ai eu du mal à réaliser que je suis parti de Lille. Je tiens à remercier Jean-Michel Vandamme (directeur sportif du LOSC) car il a tout fait pour que je ne signe pas ailleurs définitivement, mais c'est le président qui a décidé d'accepter cette offre (5 M€) et je pense que c'est bien pour moi. »

A Stuttgart, ça joue au ballon…

En effet, Pavard ne regrette pas d’avoir rejoint Stuttgart où l’ambiance, le jeu et son poste lui plaisent davantage. « Niveau stade et ambiance, il n'y a pas mieux, s’est-il réjoui. C'est un championnat fait pour les supporters. Sur le terrain, ça essaye de jouer au foot. A Stuttgart par exemple, ça ne fait pas que balancer de longs ballons. Ils m'ont recruté pour ça ici, parce qu'ils estiment que j'ai une relance capable d'aider l'équipe à la construction. Je sais au moins que je vais jouer défenseur central, même si c'est un poste auquel je n'ai pas évolué depuis longtemps. Je m'y sens bien et il faut juste que je trouve encore un peu de repères. » Pour le moment, Pavard n’a pas encore été aligné afin de poursuivre son adaptation.

Share