Les clans, la 18e place, ça gonfle Balmont au LOSC

Les clans, la 18e place, ça gonfle Balmont au LOSC

Photo Icon Sport

Le changement d’entraineur n’aura pas entrainé de brutal réveil à Lille, battu sans vraiment se révolter à Angers samedi dernier (2-0). Avant le match de ce mercredi face à Saint-Etienne, Florent Balmont était présent en conférence de presse, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’expérimenté milieu de terrain n’a pas mâché ses mots. La situation actuelle du club nordiste l’énerve au plus haut point, tout comme les petites indiscrétions dans la presse faisant état de clans au sein du groupe. 

« Je ne suis pas désabusé mais j’ai les boules. Dix-huitième, ça commence à me gonfler, avoue-t-il. Ça serait inquiétant si j’avais le sourire. Je crois qu’on est tous dans cet état d’esprit, les joueurs, le club, le coach. On n’aime pas flirter avec cette ligne. Dix-huitième, je n’ai pas connu ça souvent dans ma carrière. On n’aime pas ça donc à nous, par le travail, de s’en sortir. L’état d’urgence, il y est. Il ne faut pas se le cacher.  Les clans, ça me fait rigoler. Je ne sais pas qui sort ces histoires-là mais ça se passe très bien dans le groupe entre anciens et jeunes. Entendre toujours ces infos, ça commence à me gonfler. Je ne sais pas qui les sort mais ça se passe très bien. Après, les générations ne sont pas les mêmes. C’est sûr que je n’ai pas les mêmes centres d’intérêt qu’un gamin de 18 ans. Il y a du respect et c’est le plus important, je l’ai toujours dit. Il ne faut pas lâcher et rester soudés », a demandé un Florent Balmont qui savait que la saison s’annonçait difficile à Lille, mais peut-être pas autant. 

Share