Le repreneur du LOSC flippe un peu

Le repreneur du LOSC flippe un peu

Photo Icon Sport

Annoncé comme le futur patron du LOSC, Marc Coucke n’est pour le moment qu’un actionnaire minoritaire du club nordiste, puisqu’il possède 5 % des parts. Michel Seydoux, actuel président des Dogues, espère bien voir le richissime homme d’affaires belge passer aux choses sérieuses l’été prochain, avec un rachat de nombreuses parts et des investissements à la clé. Actuellement, la forme chancelante de Lille n’incite pas à l’enthousiasme, mais c’est surtout au sujet de la gestion du club, et notamment les lourdes contraintes provoquées par le loyer du stade, que Coucke se pose de sérieuses questions. 

« Lille est mon club préféré en France. Je me suis acheté 5 pour cents de parts du club. Je m'entends merveilleusement bien avec Michel Seydoux, le président de Lille. Je me sens bien à Lille. Entre çà et faire plus, je ne sais vraiment pas.. Evidemment, pour le moment, cela va mal. Je pense que ce club peut faire beaucoup mieux que ce qu'il fait pour l'instant. Je ne sais pas si j'ai, personnellement, le temps et les possibilités pour investir dans ce club. On parle ici d'un club avec un budget de 75 millions d'euros. Là, je ne peux pas dire « je vais le faire ». Si cela ne va pas, il y a plus de 30.000 abonnés qui vont dire « vous nous aviez promis autre chose ». Je ne sais vraiment pas ce que je vais faire. Le stade est génial mais avec les contrats qu'il y a sur le stade est-ce que c'est possible d'avoir un club en bonne santé ? Je ne suis pas certain. Je veux d'abord regarder et tout analyser », a expliqué le milliardaire belge dans une émission de la RTBF. Une référence au loyer que paye le LOSC pour occuper le stade Pierre-Mauroy. Un loyer qui passera à 5,2 ME en 2017. Un « cadeau » de bienvenu pas vraiment apprécié par l’éventuel futur repreneur. 

Share