Dans la baston Civelli-Boufal, Renard a choisi son camp

Dans la baston Civelli-Boufal, Renard a choisi son camp

Photo Icon Sport

Auteur d’un excellent début de saison avec Lille, Sofiane Boufal a pourtant le don d’agacer ses coéquipiers, mais aussi son entraîneur Hervé Renard qui ne s’est pas gêné pour le recadrer.

Sofiane Boufal n’aura même pas eu besoin d’un an pour se faire un nom en Ligue 1. Arrivé à Lille en janvier dernier, l’ancien joueur d’Angers est déjà connu pour la qualité de ses dribbles et surtout pour son individualisme. Un défaut peu souligné tant que le milieu offensif brillait en début de saison (4 buts en Ligue 1), mais qui commence sérieusement à agacer, comme le prouve son altercation avec Renato Civelli jeudi à l’entraînement. En effet, l’Argentin a reproché à son coéquipier, sorti par Hervé Renard à la mi-temps la veille en Coupe de la Ligue, ses dribbles incessants et au détriment du collectif. 

Un incident évidemment mis sur la table en conférence de presse ce vendredi. Mais au lieu de calmer les tensions, Hervé Renard a préféré enfoncer celui qui s’était déjà embrouillé avec Junior Tallo plus tôt dans la saison. « Sofiane doit se plier au collectif, c’est un joueur comme un autre. Il n’y a pas de passe-droit, a indiqué l’entraîneur des Dogues. Ça ne s’applique pas qu’à lui, mais à tous. C’est le collectif qui fait la différence. Les individualités n’en ressortent qu’après. C’est ça le football. C’est aux joueurs de s’adapter. Moi, je ne changerai pas. Je préfère mourir avec mes idées et mes convictions. » Boufal est prévenu, Renard ne le protègera pas contre ses coéquipiers…

Share