Au LOSC, Coucke ne mettra pas de pépètes, mais veut des pépites

Au LOSC, Coucke ne mettra pas de pépètes, mais veut des pépites

Photo Icon Sport

Pour ceux qui voyaient le LOSC changer de dimension dans les années à venir avec l’arrivée à sa tête du milliardaire belge Marc Coucke, ce n’est pas encore gagné. L’homme d’affaires a évoqué son arrivée dans l’actionnariat du club nordiste, dont il possède 5 %, et se félicite de voir que les ambitions économiques ont été revues à la baisse ces dernières années. Interrogé par L’Equipe, l’ancien patron d’Omega-Pharma ne promet pas des miracles, et fait preuve d’ambitions très mesurées, alors que Michel Seydoux l’avait présenté comme le potentiel patron du club dans les mois à venir. 

« J'ai mis 5%. J'irais peut-être à 25 ou à 30. Mais j'avoue que le timing pour monter à 100% n'est pas encore arrivé. La masse salariale était trop grande par rapport au budget. Ils avaient vécu quelques années dans un rêve. A un moment, il faut épargner. On ne peut pas jouer la Ligue des champions tous les ans », a prévenu Marc Coucke, qui ne veut pas injecter des millions pour acheter des joueurs et viser trop haut. La preuve, son désir est de miser sur le centre de formation lillois, qui a déjà produit quelques belles pépites. « Le LOSC ne doit pas acheter Messi mais le former », a prévenu le dirigeant belge, qui sait que les Dogues ont réussi à faire éclore quelques joueurs prometteurs par le passé. 

Share