Lens-TFC, le match de la peur avoue Kombouaré

Lens-TFC, le match de la peur avoue Kombouaré

Photo Icon Sport

Plus les journées passent et plus les chances de maintien diminuent pour le Racing Club de Lens, qui compte neuf unités de retard sur le premier non relégable, et sept sur son prochain adversaire Toulouse. Le genre de match « à six points » que les hommes d’Antoine Kombouaré doivent impérativement gagner sous peine de perdre l’enthousiasme qui anime encore le groupe.

« L'état d'esprit du groupe est très bon puisque je n'ai jamais ressenti de lassitude de sa part, a confié l’entraîneur lensois en conférence de presse. De son côté, le TFC a décrété l'état d'urgence, avec une mobilisation générale. Je suppose que les Toulousains vont venir ici pour se rassurer après la gifle reçue contre l'OM (1-6, vendredi dernier). Comme nous, ils sont aussi en difficulté mais possèdent plus de points au classement. Il faut donc réduire cet écart avec eux à tout prix, il est grand temps de le faire... Face à Toulouse, ce sera une finale même si maintenant, ce ne sont pratiquement que des finales. C'est là qu'il faut gagner, c'est important pour redonner de la confiance et de l'espoir au groupe », a prévenu l’ancien coach du PSG, conscient que rien n’est joué.

« Après, ce sera de plus en plus difficile donc il est urgent de prendre des points. Ce n'est pas fini pour nous ! Quoi qu'il arrive ce week-end, il en restera 27 à engranger d'ici la fin de saison d'où le fait que cette rencontre ne soit pas totalement capitale, a-t-il tempéré. Ça va être compliqué mais ce n'est pas mort mathématiquement. A l'entraînement, tout le monde travaille bien et ce qui me donne encore plus confiance, c'est le fait que les joueurs viennent avec le sourire. Notre principal problème reste qu'on n'arrive pas à concrétiser en match, à marquer des buts sans en encaisser. » Les Sang et Or restent en effet sur neuf matchs sans victoire en Ligue 1.

Share