Lens, dans le flou, demande du temps à la DNCG

Lens, dans le flou, demande du temps à la DNCG

Photo Icon Sport

A Lens, même le président ne sait plus qui est l’actionnaire principal du club. Telle est la situation au sein du club artésien décrite par Gervais Martel, qui se rendra une nouvelle fois en Azerbaïdjan prochainement, et a fait savoir ce jeudi en conférence de presse que le passage prévu le 12 janvier devant la DNCG avait fait l’objet d’une demande de report.  

« Je vais me rendre à Bakou après le match à Guingamp. J’ai demandé à la DNCG de décaler le rendez-vous du 12 janvier. Ma demande officielle est partie il y a 48 heures. La réponse doit arriver ce soir (ce jeudi). Il est vraisemblable que le rendez-vous soit reculé de quelques jours. Je suis obligé de m’y rendre (à Bakou). Pour moi, rien n’est définitif. Ce qui est important, c’est la pérennité du club. Ce sera peut-être avec Hafiz (Mammadov), avec Anar (Mammadov) ou un autre. Il se peut que ce soit encore Hafiz. Je me rends en Azerbaïdjan pour l’aspect financier. J’ai eu tout le monde. Je ne peux pas vous en dire plus. La DNCG veut la confirmation des sommes annoncées pour assurer la fin de la saison. Et une vision sur l’actionnariat du club. C’est normal. Il manque un peu d’argent, pas la totalité des sommes indiquées (14 ME), mais un peu pour finir la saison. Il y a des réponses à donner à des questions précises de la DNCG », a expliqué le président du RC Lens, qui espère tout de même avoir lui aussi des réponses à donner à l’heure où la situation financière du club nordiste est toujours considérée comme délicate.  

Share