Lens boycotte un journaliste, L’Equipe s’énerve

Lens boycotte un journaliste, L’Equipe s’énerve

Photo Icon Sport

Scène étrange ce mardi au RC Lens, où un journaliste de L’Equipe s’est vu interdire l’entrée au centre d’entrainement et l’accès au point-presse par le club artésien, en raison de la volonté d’Antoine Kombouaré de ne plus avoir affaire à lui.

L’entraineur du RCL avait déjà appelé Joël Domenighetti, le journaliste en question, dans la nuit de lundi à mardi, pour s’expliquer sur une question posée après le match face à Nîmes, qui lui avait fortement déplu. Et le ton est monté. « Ma question était légitime. Mais Antoine Kombouaré a estimé que j'avais mis en doute son intégrité. Il s'est énervé. Je ne me suis pas laissé faire. Le ton est monté. J'ai été insulté. Je suis resté poli et lui ai dit qu'évidemment ma question n'était pas déplacée. A un moment, j'ai dit : "Tu délires". Cela a déclenché une colère encore plus grande. Les noms d'oiseau sont sortis. Il a dit "Je ne veux plus voir ta gueule, tu m'entends », a expliqué le journaliste sur France 3. Pour le quotidien sportif, ce bannissement est totalement inacceptable et le journal l’a fait savoir dans un communiqué. 

« Notre collaborateur Joël Domenighetti, envoyé spécial permanent dans le Nord-Pas-de-Calais, chargé entre autres de la couverture du RC Lens, s’est vu interdire ce mardi par Antoine Kombouaré l’accès aux points-presse du club au centre d’entraînement de La Gaillette « jusqu’à Noël ».Cette décision semble avoir été prise après une question de notre journaliste qui n’a pas plu à l’entraîneur lensois. La direction de la rédaction de L’Equipe condamne fermement cette entrave à la liberté de la presse et exige la levée immédiate de cette scandaleuse sanction.L’Equipe assure Joël Domenighetti de son plein et entier soutien », a expliqué L’Equipe, tandis que le RC Lens a tenu à préciser que cette décision était du seul fait de Kombouaré et que ce n’était pas une interdiction venue du club nordiste.  

Share