Lens a deux bonnes raisons d'en vouloir à Sertic

Lens a deux bonnes raisons d'en vouloir à Sertic

Photo Icon Sport

En nette baisse de régime au mois d’octobre, Bordeaux a quelque peu redressé la tête avec deux victoires face à Toulouse, en Coupe de la Ligue puis en championnat, pour s’intercaler à la quatrième place, à l’affut du podium. Autant dire que le déplacement de ce samedi à Amiens, pour y affronter Lens, vaudra le détour, et en particulier pour Grégory Sertic, qui était passé par Lens en 2010-11. S’il compte presque 10 ans de présence chez les Girondins, et cela à seulement 25 ans, le Franco-Croate n’oublie pas son passage chez les « Sang et Or », où il avait surtout connu le banc de touche et la relégation. Des mauvais souvenirs pour les supporters du RCL, et ce n’est pas le but qu’il a marqué contre Lens en quart de finale de la Coupe de France pour emmener son équipe vers la victoire finale, en 2013, qui va aider à sa popularité dans le Nord. 

« C’était compliqué de marquer là-bas. J’avais été énormément sifflé après mon but mais cela avait permis à l’équipe de se reprendre en main alors qu’elle était menée. Derrière, nous sommes allés jusqu’au bout en battant Evian TG en finale de la Coupe de France 2013. Jouer Lens évoque beaucoup de souvenirs. Je peux revoir d’anciens coéquipiers même s’il y a beaucoup de jeunes que je ne connais pas trop. Certains mecs étaient là quand je jouais pour Lens. Ce sera sympa de les retrouver. Je vais vivre de belles émotions mais elles ne doivent pas prendre le pas sur le match. J’ai vraiment envie de gagner là-bas pour conforter notre place au classement », a expliqué le vice-capitaine des Girondins, avant un match qui se déroulera à guichets fermés ce samedi au stade de la Licorne. 

Share