Kombouaré justifie sa grève à Lens où une rumeur fait peur

Kombouaré justifie sa grève à Lens où une rumeur fait peur

Photo Icon Sport

Depuis la reprise de l’entraînement à Lens, Antoine Kombouaré brille par son absence sur le bord du terrain, l’entraîneur, qui a permis au club nordiste de remonter en Ligue 1, refusant de tenir son rôle tant que l’avenir de la formation ne sera pas assurée. Et dans le Parisien, Kombouaré a tenu à justifier sa position, laquelle commence à agacer. « Je ne suis pas d’accord avec ce qui se passe au club. J’ai réfléchi trois jours avant de prendre cette décision. Je ne fais pas de politique ou de calculs. Moi, je veux être l’entraîneur de Lens en L1. On l’a mérité en gagnant notre place sur le terrain. Il faut respecter le club et ses supporteurs. J’assume mes responsabilités. J’ai toujours dit que je ne resterai pas si le club est en L2. Si le club est en L1, là où il doit être, je reviens dès le lendemain et j’en serai le plus heureux. Aujourd’hui, même si je ne dirige pas les séances, je continue de travailler pour le club, je prépare la saison, les entraînements avec mon staff », a tenu à faire remarquer l’ancien coach du Paris Saint-Germain.

Si la situation d’Antoine Kombouaré préoccupe un peu, à Lens ce sont les dernières rumeurs en provenance d’Azerbaïdjan qui commencent à sérieusement inquiéter. Depuis quelques jours, il se dit, mais rien ne permet de le prouver pour l’instant, qu’Hafiz Mammadov, le richissime homme d’affaires propriétaire du RC Lens, aurait d’énormes soucis dans son pays, au point même qu’il aurait été empêché de prendre l’avion vers l’Europe de l’Ouest le week-end dernier. Même si cela relève pour l’instant de la rumeur, la situation du club, qui n’a toujours pas l’autorisation d’évoluer en Ligue 1, commence à se tendre singulièrement et il serait temps que Mammadov sorte du bois.

Share