A Guingamp, l’arbitrage ne passe plus

A Guingamp, l’arbitrage ne passe plus

Photo Icon Sport

Jocelyn Gourvennec, entraineur de Guingamp, après la défaite 2-1 à Montpellier : « Il y a beaucoup de frustration. J'ai le sentiment que l'on a fait un match plein. On n'a pas fait beaucoup d'erreurs, si ce n'est une en début de seconde période. On n'a rien concédé en première période, mais on se fait jongler au bout de deux minutes après la pause. On prend un but, mais on ne s'est pas désuni. On a le mérite de revenir au score. Je pensais à ce moment-là que l'on avait fait le plus dur. C'est dommage de revenir au score à l'extérieur et de prendre ce but-là sur un coup du sort. Plus de présence dans la surface adverse, prendre plus de risques: on a été mieux, on frappe onze fois, on cadre six fois. Il y a un une frappe sur la barre, un penalty oublié sur Schwartz. On a le sentiment de ne pas être récompensé en ce moment, avec beaucoup de coups du sort contre nous. Nous devons restés soudés, garder la culture de l'effort, gommer les petites erreurs pour que cela bascule d'une manière positive. Nous ne pouvons pas continuer avec des erreurs d'arbitrage comme c'est le cas depuis cinq matches. Il y a des actions litigieuses et des décisions à mon goût un peu limites de l'arbitre du match dont je ne sais plus le nom. Je pense qu'il y a faute sur le second but de Montpellier. Il y a mauvaise décision sur mauvaise décision ». 

Share