Evian, c’est le grand chantier

Evian, c’est le grand chantier

Photo Icon Sport

Pascal Dupraz, entraineur d’Evian, après la défaite face à l’OM (1-3) : « Nous avons encore été trop friables ce soir. Nous nous faisons piéger sur le coup d'envoi sur un ballon en profondeur, c'est dommage. Ensuite ça devient plus compliqué. On encaisse un second but suite à un tir d'Imbula qui devait finir au poteau de corner mais qui a été malheureusement dévié par un de nos défenseurs. On ne peut pas contester la supériorité des Marseillais. Nous aurions aimé les contrarier davantage mais il aurait fallu faire plus. Notre chantier est énorme. C'est à moi de trouver les solutions pour que les cinq prochains matches ne se déroulent pas comme les cinq derniers. La situation est compliquée et urgente, nous ne comptons qu'un seul point au bout de cinq rencontres. A ce rythme là, on ne pourra pas exister en Ligue 1. Je suis au service du club. Si d'aucun considère qu'il faut sortir d'autres armes, ça ne me pose pas de problème. Je suis un privilégié dans ce métier. Je suis dernier de Ligue 1 certes, mais je pense qu'il y a plus malheureux que moi et notamment Christophe Pélissier, l'entraîneur de Luzenac, qui est actuellement au chômage ». 

Share