Garande et Sagnol, un clash contre un mensonge ?

Garande et Sagnol, un clash contre un mensonge ?

Photo C+

La fin du match a été houleuse samedi soir entre Caen et Bordeaux, le pénalty discutable accordé par M.Thual, apparu assez tendu samedi soir, aux Girondins à l’ultime seconde ayant déclenché quelques mouvements d’humeur sur le banc normand. Et Patrice Garande est même venu s’offrir un petit tête à tête sur la pelouse avec Willy Sagnol. Après le match, le coach caennais a donné les raisons de ce coup de sang et cela ne concerne pas le penalty, mais l’absence d’Emiliano Sala lors de cette rencontre. Car selon Garande, le fameux accord évoqué par Jean-Louis Triaud pour demander que Sala, prêté par Bordeaux, ne joue pas ce match…est une invention

« J’avais besoin de lui dire des choses (…) Pour Emiliano Sala, il n’y avait pas d’accord. On devait s’appeler. Mais avant, quand vous balancez sur internet que Sala ne va pas jouer, que vous faites intervenir des entraîneurs qui ne sont plus au club comme Jean-Louis Garcia qui dit « Garande et Gravelaine sont des hommes de parole », vous avez un peu le couteau sous la gorge. J’ai même cru à un moment que Pascal Obispo allait donner son avis », a lancé avec un grand sourire l’entraîneur du Stade Malherbe de Caen, qui a préféré dire directement à Willy Sagnol ce qu’il pensait de tout cela. Du côté de l’entraîneur bordelais, on n’a pas voulu s’appesantir sur ce sujet, rappelant quand même qu’Emiliano Sala avait permis à Caen de marquer des points précieux. Les clubs à la lutte avec Bordeaux pour une place européenne seront peut-être moins philosophes que Willy Sagnol.

Share