Caen oublie l'affaire, mais rate la bonne affaire

Caen oublie l'affaire, mais rate la bonne affaire

Photo Icon Sport

Patrice Garande (coach de Caen, après le nul face à Montpellier) : « On a des ressources, mais il y a aussi un paradoxe. On avait évoqué les conditions particulières dans lesquelles on travaille. On était dans l’émotion en début de match, on a joué petits bras et on n’arrivait pas à faire ce qu’il fallait. Le soutien de nos supporters nous a bloqués, mais c’est aussi leur soutien qui nous a permis de revenir. On est revenus sur l’essentiel : le terrain. Le danger c’est de ne pas avoir d’équilibre et de tomber dans l’émotionnel. On a eu du mal à le faire en début de match, mais je suis satisfait de ce que les joueurs ont montré. »

Share