Arrêt de travail, transfert à Bordeaux, accueil au Mexique, Delort se confie

Arrêt de travail, transfert à Bordeaux, accueil au Mexique, Delort se confie

Photo Icon Sport

Parti la semaine dernière pour le Mexique, Andy Delort a fini par avoir gain de cause puisqu’il s’est engagé pour les Tigres de Monterrey de son ami André-Pierre Gignac.

Après des semaines de discussions infructueuses, tout s’est décanté dans les dernières minutes, comme souvent. Mais l’avant-centre relancé par Caen la saison dernière n’a jamais douté de la réussite de ce transfert, comme il l’a confié dans un entretien au Midi Libre.

« Mon agent me rassurait régulièrement et les Tigres me voulaient vraiment. Tout était réuni pour que ça se fasse. Il était normal que les dirigeants caennais défendent leurs intérêts. J'étais confiant. Mais les dernières heures ont été longues », a expliqué celui qui aurait pu rejoindre Bordeaux. « Des contacts en France ? Quelques-uns. À Bordeaux, si Rolan était parti, ç'aurait pu être jouable », a reconnu Andy Delort, qui n’a pas pu éviter les questions sur son arrêt maladie de plus d’un mois qui a littéralement mis le feu à l’été de Malherbe.

« Je ne tiens pas trop à revenir là dessus. Mais bon. La seule chose que je puisse dire est que c'est le médecin du club qui m'a délivré un arrêt de travail. Je ne me le suis pas fait tout seul ! J'adore mon métier, je le fais avec joie et je n'ai jamais triché. Que certains supporters puissent penser le contraire m'a un peu déçu. Mais c'est la vie... », a confié l’ancien joueur de Tours, qui précise également qu’il pourrait bien revenir en Europe dans quelques années, en fonction du déroulement de son aventure mexicaine. Mais pour le moment, fêté par le public des Tigres comme le nouveau Gignac est accueilli triomphalement à l’aéroport et lors de sa présentation, Andy Delort est sur un petit nuage.

Share