Vibrations, fissures, sécurité, Bordeaux en rigole presque

Vibrations, fissures, sécurité, Bordeaux en rigole presque

Photo Icon Sport

Les retours parvenus de la première utilisation du Stade de l’Atlantique n’ont pas tous été positifs, même si l’ouverture du stade a été globalement réussie. Mais entre l’affaissement d’une barrière de sécurité derrière les buts, les vibrations ressenties par les spectateurs dans le stade, et la détérioration de nombreux sièges, il y a eu quelques hics dans le nouvel écrin des Girondins. Interrogé par 20 Minutes, le président de la société exploitante du stade, SBA, s’est toutefois montré très rassurant, donnant sa version des faits sur les différents problèmes constatés. 

« La barrière de sécurité ? Il s'agit précisément d'un portillon de sécurité. Ce sont les pompiers qui nous ont demandé d'en installer en bas des escaliers qui mènent à la pelouse, au cas où il faudrait évacuer le stade en urgence, même s'il est conçu de telle façon qu'une évacuation peut se faire par le haut. Mais ils nous ont demandé de les rajouter. Ils sont donc situés à un endroit où il est censé n'y avoir personne... Vibrations et fissures ? Je tiens à rassurer tout le monde: il n'y a aucun élément qui puisse laisser penser que la sécurité du stade puisse être remise en question. Le Nouveau stade est un stade métallique, et lorsque des gens se mettent à sauter de façon rythmée, on peut ressentir des vibrations, c'est normal. Non, il n'y a aucune fissure. Il s'agit simplement de joints entre des dalles béton qui n'ont pas adhéré, et qui ont craquelé. On va les reboucher tout simplement avec de la bombe silicone... », a expliqué Dominique Fondacci, qui n’a pas sourcillé non plus sur les dizaines de sièges cassés dès le match d’ouverture. 

« Ces sièges sont fabriqués par une société anglaise qui a pignon sur rue, et qui équipe de grands stades comme Arsenal et Wembley. Et là-bas, ils ne cassent pas. Je constate, je n'en tire aucune conclusion. Mais il me paraît assez évident que si l'on se met à sauter de manière forte et rythmée sur ces sièges, cela peut poser problème. Ce sont peut-être des comportements excessifs de certains spectateurs face à la joie procurée par le spectacle et cette nouvelle enceinte, je peux le comprendre. Mais ces sièges sont suffisamment solides », a fait savoir l’exploitant du stade, qui ne voit donc, en attendant les premiers rapports officiels, pas vraiment de quoi s’alarmer. Rassurant ?

Share