Un joueur de Bordeaux croit au complot des arbitres de L1

Un joueur de Bordeaux croit au complot des arbitres de L1

Photo Icon Sport

Trois cartons rouges en championnat la saison dernière ! C’est le total atteint par le défenseur de Bordeaux Maxime Poundjé qui, en plein mois de janvier, devenait le joueur le plus expulsé parmi les cinq grands championnats (Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne et France). Il faut également souligner qu’il s’agissait de trois expulsions directes, ce qui rend la statistique encore plus impressionnante. De quoi se forger une solide réputation, y compris aux yeux des arbitres, qui auraient tendance à mettre la main à la poche un peu plus vite lorsque la faute est commise par Poundjé. C’est du moins ce que pense le principal intéressé.

« C'est vrai que j'ai fait cette erreur et qu'ensuite, ça s'est enchaîné. Tout n'a pas été noir mais on ne retient que cette faute et les cartons rouges. À chaque fois que je rentrais sur le terrain, je ne pouvais plus toucher personne, c'était compliqué. C'est difficile à vivre. On me colle une étiquette qui n'a rien à voir avec ce que je suis réellement, a regretté le défenseur girondin dans les colonnes de Sud-Ouest. Je n'ai pas l'impression d'être un joueur dur. C'est la première fois que je prenais des cartons comme ça. Or je n'ai jamais été un joueur méchant… Un profit pour les arbitres ? Il y a peut-être un peu de ça. J'ai aussi manqué d'expérience. Je pense à cette action contre Toulouse où j'ai envie de récupérer absolument la faute qui s'est produite avant. J'aurais dû me contenter d'accompagner. Contre Lille, j'ai discuté ensuite avec M. Rainville. Il m'a dit que sur le coup, il avait trouvé le choc contre Béria impressionnant, il a vite sorti le rouge. Mais après avoir visionné les images, il a reconnu que ça ne le méritait pas. » Que Poundjé se rassure, son coéquipier Lucas Orban arrivait juste derrière avec deux expulsions au compteur.

Share