Sala refuse d’être la victime d’un accord Caen-Bordeaux

Sala refuse d’être la victime d’un accord Caen-Bordeaux

Photo Icon Sport

Le joueur prêté qui fait des misères à son propre club… Un scénario déjà vu et revu, notamment par Jean-Louis Triaud qui s’est assuré qu’Emiliano Sala, prêté à Caen cet hiver, n’affronte pas Bordeaux samedi soir : « Il y a un accord verbal. A partir du moment où on a un club qui demande un prêt et que nous, on paie une partie du salaire, cela paraît légitime qu’on lui demande de ne pas être acteur contre nous. C’est logique et pas surprenant », a expliqué le président bordelais cette semaine à 20 Minutes. Un accord qui n’enchante évidemment pas l’attaquant argentin qui souhaite poursuivre sur sa belle dynamique au SMC (4 buts en 5 matchs de championnat).

« J’attends les infos de mes dirigeants. J’ai envie de jouer, comme à chaque match, mais la décision ne dépend pas de moi, a confié Sala au site de Liberté Bonhomme Libre. Les deux clubs vont régler ça entre eux, moi, je suis à l’écoute. En tout cas, s’il faut jouer, je suis apte à 100%. » De son côté, Caen devrait bientôt communiquer sur ce sujet. En attendant, Triaud a déjà mis la pression : « On verra s’ils sont de parole ou pas. Je ne m’inquiète pas. Le joueur quand il est parti, a été averti du fait qu’il ne pouvait pas jouer contre nous », a lâché le dirigeant sur France Bleu Gironde, sachant que le contrat de Sala ne lui interdit pas d’affronter les Girondins.

Share