Recruter le gardien de la pire défense de L1, Bordeaux se fait sermonner

Recruter le gardien de la pire défense de L1, Bordeaux se fait sermonner

Photo Icon Sport

Après une première partie de saison prometteuse avec Troyes, Paul Bernardoni a tapé dans l’œil de Bordeaux, privé de Cédric Carrasso jusqu’à la fin de la saison. Mais les débuts du néo-Girondin ne donnent pas forcément raison à ses dirigeants.

C’est sûr, Paul Bernardoni avait rêvé de meilleurs débuts sous ses nouvelles couleurs. Pour son premier match depuis son prêt avec option d’achat obligatoire, l’ancien Troyen a commis une grossière erreur qui a coûté le deuxième but de l’Olympique Lyonnais mercredi (3-0). De quoi remettre en cause le choix de Willy Sagnol, séduit par ce jeune gardien de 18 ans qui n’a fait ses preuves que pendant quelques mois chez la pire défense de Ligue 1…

« Sagnol a pris un risque ce (mercredi) soir au niveau des gardiens, a souligné l’ancien attaquant Marc Libbra sur L’Equipe 21. Après, Douchez ne voulait pas venir, personne ne veut venir donc à l’arrivée tu prends un jeune joueur que tu as en formation. Mais le plus important, c’est quoi ? Il flambe avec Troyes et après tu as le jeune Cabot… D’un coup, ces jeunes-là deviennent très importants et tout le monde les veut. Il faut arrêter et se calmer un peu. Il n’a pas gagné un match en Ligue 1 ce garçon… Il y avait (Johann) Carrasso, le frère, qui a un certain âge (27 ans) et qui connait le haut niveau, tu le prends, je suis désolé ! Bernardoni, on ne l’a pas vu le potentiel, en six mois il a pris un but à chaque match ! » Mais plus qu’un remplaçant de Cédric Carrasso, victime d’une rupture du ligament croisé du genou, Bordeaux a surtout tenté un pari sur l’avenir.

Share