Planus allume l’arbitre « en panique »

Planus allume l’arbitre « en panique »

Photo Icon Sport

Décidément, Bordeaux et l’arbitrage, cette saison, c’est une affaire qui dure. Après un début de saison marqué par plusieurs décisions favorables et très contestées par les adversaires, cela a tourné un peu dans tous les sens, avec des pénaltys, des rouges et des critiques très vives à l’encontre des directeurs de jeu. A chaque match, il y a visiblement un problème de taille et ce samedi face à Lens, si Bordeaux s’est imposé 2-1, le dernier pénalty concédé n’a pas du tout plu à Marc Planus, qui ne s’est pas privé d’allumer l’arbitre. 

« C’est honteux d’avoir sifflé un penalty comme ça alors qu’il est face au jeu, qu’il voit tout ce qui se passe. C’est juste de la panique. Quand il va falloir arbitrer au Vélodrome devant 60 000 personnes, ça va être compliqué pour lui », a balancé l’expérimenté défenseur, en référence à l’arbitrage de M. Lesage. Pour le reste, le vétéran des Girondins, de retour en grâce, apprécie également la solidarité affichée avec Willy Sagnol, après l’énorme polémique de la semaine. « On avait une grosse envie de faire quelque chose pour le coach. La seule chose que je dirais à ce sujet, c’est qu’on a montré les limites intellectuelles de ce milieu. Les gens qui ne sont pas dans le milieu du foot nous dénigrent et ont énormément de préjugés sur nous. Certains, en créant la polémique, se sont montrés à la hauteur de ces préjugés et des amalgames qu’on fait dans le football. C’est une honte que certaines personnes, qui ne sont plus sous le feu des projecteurs, en aient profité pour se glisser dans cette affaire-là », a balancé Marc Planus, visiblement aussi remonté contre l’arbitre que contre ceux qui ont entretenu la flemme de la polémique. 

Share