Ounas, le mauvais élève devenu successeur de Pauleta

Ounas, le mauvais élève devenu successeur de Pauleta

Photo Icon Sport

Grande révélation du début de saison à Bordeaux, Adam Ounas gravit les échelons à une vitesse impressionnante. Pourtant, le milieu offensif n’avait pas emprunté le bon chemin pendant sa formation.

Adam Ounas (19 ans) s’est fait un nom en Ligue 1. Tout d’abord au dos de son maillot puisque le milieu gaucher a signé son premier contrat professionnel jeudi dernier. Une récompense méritée après plusieurs apparitions encourageantes, à l’image de ses débuts en Ligue 1 qui lui ont permis d’inscrire son premier but à Lorient avec les Girondins (3-2 pour les Merlus, 9e journée). Depuis, la pépite bordelaise a confirmé, notamment mercredi avec une belle prestation et un but contre Monaco en Coupe de la Ligue (3-0 pour les Girondins). De quoi gagner les faveurs de Willy Sagnol, qui n’hésite pas à lui faire confiance malgré sa mauvaise réputation chez les jeunes.

« Dans les étages inférieurs, il a souvent été question de son comportement, de son implication, de son engagement. Il est avec nous depuis quelques semaines et pour l’instant, tout se passe bien. Il est à l’écoute, il est irréprochable dans son attitude et s’il veut se contenter de deux buts en équipe première puis disparaître, qu’il retrouve ses mauvais côtés d’avant. Mais s’il veut progresser et aller loin, il faut absolument qu’il reste dans cet état d’esprit », a récemment conseillé l’entraîneur des Girondins, satisfait de son nouveau numéro 22.

Ounas comme Pauleta

En effet, Ounas, qui a la possibilité de jouer pour l’équipe de France ou l’Algérie, a choisi ce flocage en référence à une ancienne gloire de Bordeaux. « Celui qui avait le 22 c’était Julien Faubert l’année dernière, et auparavant l’Aigle des Açores, Monsieur Pedro Miguel Pauleta, et je pense que ce serait très bien de faire une aussi belle carrière que lui », confiait l’international U20 français après la signature de son contrat. Bien sûr, Pauleta évoluait dans un autre registre. Mais comme le Portugais, Ounas a le talent pour enchanter les supporters bordelais.

Share