M6 n'est qu'un boulet pour Bordeaux pense L. Fernandez

M6 n'est qu'un boulet pour Bordeaux pense L. Fernandez

Photo Icon Sport

Si la plupart des dirigeants français refusent de l’admettre, nombreux sont ceux qui rêvent de voir leur club racheté par un richissime investisseur à l’image du Paris Saint-Germain. Encore faudrait-il que les propriétaires en places acceptent de céder leur bien, ce qui n’est pas toujours le cas. Prenons par exemple Nicolas De Tavernost, président de M6 l’actionnaire majoritaire de Bordeaux, qui refuse de vendre le club malgré des pertes financières assez conséquentes. Une obstination qui, selon Luis Fernandez, nuit aux ambitions des Girondins qui auraient pu connaître le même sort que Sochaux, récemment racheté par le groupe chinois Ledus.

« Pourtant il y a beaucoup de Chinois dans la région bordelaise. Et les Chinois, ils ont été à Sochaux, pas à Bordeaux. Ils auraient pu prendre les Girondins mais ils ne veulent pas vendre là-bas ! Ils ne veulent pas lâcher le club ! Ils veulent se l’accaparer ! Ils veulent être dans le Nouveau Stade ! Il faut savoir vendre, a conseillé celui qui pourrait devenir le sélectionneur de la Guinée sur RMC. S’ils ne veulent pas vendre, qu’ils ne viennent pas se plaindre après car ils n’ont pas d’équipe. Ils n’ont pas de joueurs car ils n’ont pas d’argent pour acheter des joueurs, c’est facile. Le théâtre est archi plein et le stade archi vide (…) Vous avez vu le Nouveau Stade ? Il est magnifique, il est remarquable. » Après avoir investi près de cinq millions d’euros lors du dernier mercato hivernal pour Isaac Kiese Thelin et Clément Chantôme, M6 n’est sûrement pas près de lâcher le morceau...

Share