Les scandales, c'est le quotidien de l'OM pense Bordeaux

Les scandales, c'est le quotidien de l'OM pense Bordeaux

Photo Icon Sport

Cette semaine, l’actualité de l’Olympique de Marseille a surtout été marquée par les gardes à vue de Vincent Labrune, Jean-Claude Dassier et Pape Diouf dans le cadre de l’enquête concernant d’anciens transferts du club, dont celui d’André-Pierre Gignac. Interrogé à ce sujet après France-Suède mardi (1-0), l’attaquant marseillais s’est montré particulièrement agacé. De quoi se demander si le buteur de l’OM et ses coéquipiers seront affectés par cette enquête dimanche soir lors du match contre Bordeaux. Mais pour Cédric Carrasso, formé au club phocéen, les Marseillais sont bien trop habitués à ce genre de scandales pour se laisser déstabiliser.

« Nous sommes particulièrement motivés. Il s’agit d’un très gros match contre une valeur sûre du championnat, a confié le gardien bordelais en conférence de presse. Marseille est performant depuis le début de la saison, même si on verra sur le long terme. Il impressionne par sa capacité à presser sur tout le terrain. Je ne m’attends pas à ce que nous ayons beaucoup le ballon. Mais nous avons tout à gagner et rien à perdre pour la deuxième fois depuis août. A Paris, c’était décevant et très frustrant (3-0). On va voir ce qu’on peut faire dans un contexte compliqué… J’ai bien connu le club et son fonctionnement. L’OM a l’habitude des remous et du mouvement. L’affaire ne touche pas les joueurs et les faits incriminés sont passés et remontent même à loin. Ils sont sur une bonne dynamique. Je ne crois pas que tout ceci ait vraiment beaucoup d’impact sur eux. Les joueurs sont surtout à fond derrière leur entraîneur. » En résumé, les Girondins ne comptent ni sur la baisse de régime de l'OM, ni sur l'affaire des transferts pour ce choc au Vélodrome. 

Share