Le PSG et Monaco ne sont plus sur la planète Bordeaux

Le PSG et Monaco ne sont plus sur la planète Bordeaux

Photo Icon Sport

Les Girondins de Bordeaux ont beau avoir changé d’entraîneur, on reste très prudent du côté du Haillan, où ces dernières saisons ont été souvent marquées par le chaud et le froid soufflés sur les supporters. A l’aube de la nouvelle saison, Jean-Louis Triaud est resté d’une sobriété totale, refusant de tirer des plans sur la comète, tout en reconnaissait que désormais Bordeaux n’était plus sur la même planète que le PSG et l’ASM. « Nos objectifs, nous allons les définir entre nous. Cela tient un peu du pari. Cela ne se joue à pas grand-chose. Au-delà du résultat final, nous insisterons sur le comportement et sur la disposition qu’elle aura au maximum pour rentabiliser sa partie. Plus tu gagnes de matches, mieux tu es classé. De la troisième à la huitième place, tout est possible. Des gens ont acheté les deux premières places », a fait remarquer sur le site officiel de son club, le président des Girondins de Bordeaux, fataliste sur la possibilité pour son club d’éventuellement perturber le duel entre le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco, les deux superpuissances financières de la Ligue 1.

Share