La réponse cinglante des ultras à l’accusation de Bordeaux

La réponse cinglante des ultras à l’accusation de Bordeaux

Photo Icon Sport

Le nouveau stade de Bordeaux a connu quelques couacs pour son inauguration lors de la dernière journée de championnat. Des défauts de construction ont effectivement été constatés, notamment au niveau des sièges. Une remarque rapidement corrigée par la préfecture qui a même accusé certains supporters d’avoir causé des dégâts volontaires lors de la réception de Montpellier le 23 mai dernier. De quoi provoquer la colère des « Ultramarines » dont le communiqué est sans détour.

« Les Ultramarines s'inscrivent en faux contre ces allégations qui ressemblent à une opération de communication et d'intimidation que nous estimons particulièrement déplacée et irrespectueuse. Comment peut-on nous accuser de casser volontairement des sièges ? Nous n'avons cessé de veiller à la sécurité de tous, avant même le début du match, mais aussi pendant en récupérant des morceaux de siège parfois dangereux. Peut-être qu'une ou deux personnes isolées ont pu casser des sièges volontairement, il nous paraît raccourci de renvoyer le tort à des groupes de supporters », a dénoncé de groupe d’ultras, insistant sur la fragilité des sièges de ce nouveau stade.

Share