Dominique Dropsy « n’en pouvait plus » révèle Giresse

Dominique Dropsy « n’en pouvait plus » révèle Giresse

Photo Icon Sport

Alors qu’il se battait contre une leucémie depuis 2011, Dominique Dropsy avait perdu espoir ces derniers jours. L'ancien gardien de but de Bordeaux et des Bleus s'est éteint ce mercredi, provoquant une grosse émotion.

Tout le football français ayant été touché par le décès de Dominique Dropsy, ancien gardien de l’équipe de France et membre du staff de Bordeaux, les hommages se multiplient depuis ce mercredi matin. Parmi eux, celui de son ex-coéquipier girondin Alain Giresse qui avait constaté la baisse de moral de son ami.

« C’est l’abattement total. On avait suivi son combat contre la maladie avec cette greffe qui, malheureusement, n’a pas porté ses fruits. Je l’avais eu au téléphone il y a une dizaine de jours, a révélé Giresse dans des propos repris par France Football. Il n’en pouvait plus. Il me disait : "C’est foutu !" Ça fait mal d’apprendre sa mort. En étant capitaine des Girondins, j’entrais toujours le premier sur le terrain, il était toujours derrière moi. Ces derniers temps, quand je regardais les photos, je ne pouvais m’empêcher de penser à lui. C’était le personnage de l’équipe. Si je devais garder une image de Dominique ? Le bon vivant. À Bordeaux, il a découvert la culture du vin. »

« Je me souviens également de lui lors d’un voyage retour de Tokyo après une tournée, a-t-il confié. Lors d’une escale à Anchorage, nous étions tous sur une terrasse, tous heureux de rentrer. La neige était tout autour de nous et Dominique fumait le cigare avec un grand plaisir. Sur le plan sportif, je garderai en mémoire la séance des tirs au but à Krivoï-Rog contre Dniepr (NDLR : mars 1985, quarts de finale retour de Coupe d’Europe des clubs champions) et la frappe de Litovchenko qu’il avait détournée sur le poteau. Nous n’avions plus à ce moment-là qu’à mettre nos cinq tirs au but. Nous savions que nous pouvions compter sur lui. C’est très triste ce qui vient d’arriver ce matin. »

Share