Déprimés, les joueurs de Bordeaux ne dorment plus

Déprimés, les joueurs de Bordeaux ne dorment plus

Photo Icon Sport

Battu à Bastia mercredi (1-0), Bordeaux n’a plus qu’un point d’avance sur la zone de relégation. Un classement difficile à avaler pour le groupe de Willy Sagnol.

Les Girondins ont pris un gros coup sur la tête. Incapables de réagir après la gifle reçue contre Caen le week-end dernier (1-4), les Marine et Blanc n’ont pas su éviter leur troisième défaite consécutive toutes compétitions confondues. Résultats, Bordeaux est éliminé de l’Europa League et se retrouve menacé par la zone rouge en Ligue 1. Sans surprise, Henri Saivet tire donc la sonnette d’alarme avant la réception de Guingamp dimanche (17h).

« On vit une situation d'urgence, il faut prendre des points. On ne réfléchit même pas sur comment. On est focalisés sur la victoire face à Guingamp. La performance, on n’y attache pas vraiment d'importance, même si il faut bien jouer pour gagner. Pour nous, il faut gagner et très vite, a prévenu le milieu bordelais. Il faut que l'on retrouve une efficacité devant et derrière. Souvent quand tu es dans une situation compliquée, il n'y a rien qui te sourit. On l'a encore vu mercredi, où l'on ne fait pas un mauvais match. A Bastia, le but que l'on prend, c'est une glissade, c'est vraiment triste pour ce joueur (Ilias Hassani) qui vivait son premier match en Ligue 1 et qui était venu pour nous aider... »

« On va y arriver »

« La prise de conscience est effective à tous les niveaux. La situation est compliquée, on en est tous conscients. On en parle tous les jours dans le vestiaire. Il faut faire bloc. On est vraiment tristes de la situation, du classement, du jeu que l'on produit. Ça nous affecte. On dort mal. Le plus important aujourd'hui est de se dire que l'on va y arriver », a positivé Saivet, qui sait qu’une nouvelle contre-performance pourrait condamner l’entraîneur Willy Sagnol.

Share