Bordeaux : PSG, ASM, le passé… Triaud se rassure comme il peut

Bordeaux : PSG, ASM, le passé… Triaud se rassure comme il peut

Photo Icon Sport

Mécontent des résultats de Bordeaux cette saison, Jean-Louis Triaud a laissé entendre que certains joueurs ne seraient pas prolongés si la situation ne s'améliorait pas. Preuve que le président du club aquitain ne supporte plus de voir les Girondins s'enfoncer en championnat.

Mais cela n'empêche pas le dirigeant de défendre l'image de sa formation. Interrogé sur les ondes de Gold FM, le patron de Bordeaux a commencé par souligner la suprématie du Paris Saint-Germain, mais aussi la richesse de l'AS Monaco, deux adversaires intouchables qui compliquent la tâche des Marine et Blanc.

« Bordeaux a vocation à être européen le plus souvent possible. On émettait le souhait de pouvoir concourir pour la Ligue des Champions, maintenant ça devient très compliqué, il n’y a plus qu’une place éventuelle parce que celle de Paris est réservée, a confié Triaud. Monaco aussi, c’est très compliqué. Si Monaco jouait avec un statut de club français, son budget serait l’équivalent de 300 millions d'euros. Jouer l’Europa Ligue, c’est l’objectif. Je sais bien qu’on a envie de la jouer tous les ans, d’aller en quarts si possible. » Et malgré une saison décevante, le président bordelais préfère se rassurer en pensant au palmarès du club.

« J'ai confiance en l'avenir »

« On a tous été inquiets. Ceci étant en 20 ans, deux titres, trois coupes de la Ligue, une coupe de France, des Trophées des Champions, trois fois sur cinq européens au cours des saisons… C’est plutôt un bilan global positif, a-t-il constaté. Là, on est inquiets, même si moi je ne le suis pas. Je ne suis pas satisfait. Les Coupes, c’est un objectif. Pour avoir une chance de gagner une Coupe, il faudrait que Paris se fasse sortir dans les premiers tours. Quand tu arrives au stade des quarts, Paris est difficile à battre surtout quand ils jouent chez eux. J’ai confiance en l’avenir. » Bordeaux, 13e de Ligue 1 à six points de la quatrième place de Nice, aura pourtant du mal à décroché un billet européen.

Share