Bordeaux prend une raclée, Triaud préfère le rugby

Bordeaux prend une raclée, Triaud préfère le rugby

Photo Icon Sport

Après l’humiliation vécue par Bordeaux à Nice mercredi, Jean-Louis Triaud n’était pas vraiment abattu. Au contraire, le dirigeant était plutôt concentré sur un autre résultat sportif.

On a connu Jean-Louis Triaud plus agressif après une déroute de Bordeaux. Surclassés à Nice mercredi (1-6), les Girondins n’ont pourtant pas été accablés par leur président. Il faut dire que le décideur bordelais semblait assez distrait au micro de Canal+. Car pendant ce temps-là, l’équipe de France de rugby affrontait la Roumanie. Suffisant pour dédramatiser la situation des Marine et Blanc.

« Chacun a joué sa partition, a fait son petit numéro. Une fois qu’on a été mené, on n’a plus joué en équipe. Plus de bloc, on était très étiré sur le terrain, pas de mouvement. Vous pouvez tout mettre. Quand on prend six buts, c’est qu’il y a forcément une montagne d’erreurs, a réagi Triaud, à la recherche d’un écran. Je regarde en même temps car j’aimerais savoir s’il n’y a pas une caméra ou une télé qui va nous donner le match de l’Equipe de France de rugby. » Mais il s’agissait surtout d’une manière d’éviter de trop en dire à chaud devant les médias. La preuve, Triaud a participé à la longue discussion entre Willy Sagnol et ses joueurs dans le vestiaire après le coup de sifflet final. Et tant pis pour le France-Roumanie...

Share