Bordeaux ne veut pas s’écrouler en janvier

Bordeaux ne veut pas s’écrouler en janvier

Photo Icon Sport

Bordeaux, qui reste en championnat sur un 0-5 encaissé face à Lyon, possède une belle occasion de se rattraper avec le déplacement de ce dimanche soir à Monaco. Les Girondins joueront gros sur le Rocher, comme l’a expliqué leur joueur le plus expérimenté, Marc Planus, pour qui un écroulement en janvier signifierait la fin des ambitions en championnat pour une place européenne. 

« Donc oui, le championnat reste la meilleure possibilité pour se qualifier ; ce n’est pas la plus rapide, mais c’est la meilleure. On sait ce qui nous attend. Mais je l’ai toujours dit : ce groupe-là est capable d’aller chercher l’Europe. Mais encore une fois, si on loupe ce mois de janvier, ce sera difficile. C’est le mois de janvier, dans son ensemble, qui sera fondamental, parce qu’en février, on récupèrera les joueurs partis à la CAN… Mais si l’on accentue l’écart qu’il y a entre les 4-5 premières équipes et nous, au début du mois de février, ce sera trop compliqué pour les suivants. On sent que la pression monte pour ce match contre Monaco, mais elle sera aussi très importante contre Nice, et ainsi de suite… Janvier sera fondamental », a martelé Marc Planus sur le site officiel des Girondins. Première réponse ce dimanche à Monaco, qui a aussi une belle chance à saisir pour revenir sur les talons des leaders.

Share