Bordeaux ne court pas après les millions assure Triaud

Bordeaux ne court pas après les millions assure Triaud

Photo Icon Sport

Il faut croire que l’exemple de QSI au Paris Saint-Germain n’inspire pas grand monde en Ligue 1, où peu de dirigeants sont prêts à laisser leur club aux mains d’investisseurs étrangers. C’est notamment le cas du duo Romeyer-Caïazzo à l’AS Saint-Etienne, de Margarita Louis-Dreyfus à Marseille ou de Jean-Michel Aulas à Lyon, en plus de Jean-Louis Triaud. Le président de Bordeaux est satisfait de l’apport du propriétaire M6 et de son patron Nicolas de Tavernost qui, malgré les rumeurs incessantes, n’a aucune intention de vendre le club aquitain.

« M6 est arrivé à Bordeaux en 1999, a rappelé Triaud sur France 3 Aquitaine. Ça fait 15 ans donc. 15 ans qu’on parle d’une revente… Après, si quelqu’un se propose, je ne sais pas si M6 l’accueillera, ça dépendra de sa qualité. Mais il n’y a pas de recherche. » Il faut dire que l’actionnaire majoritaire des Girondins vient de consentir à un effort financier pour permettre les arrivées de Clément Chantôme et d'Isaac Kiese Thelin cet hiver. Ce n’est donc pas le moment de faire la fine bouche.

Share