Bordeaux : Gourvennec ne croit pas à la crise

Bordeaux : Gourvennec ne croit pas à la crise

Photo Icon Sport

Ce dimanche, Bordeaux tentera d'oublier à Angers sa pathétique élimination en Europa League contre Videoton, un résultat qui a provoqué la fureur des supporters girondins. Avant ce rendez-vous dominical, Jocelyn Gourvennec a tout de même voulu remettre les choses en place. Car si l'entraîneur bordelais est forcément dépité de cette sortie de route imprévue, il estime que cela ne fait tout de même pas de son équipe une formation de seconde zone.

« On ne pourra pas se racheter de cette faute-là. On a été éliminés et l’histoire s’arrête avant même d’avoir commencé. Maintenant, on a, je pense, gagné en crédibilité toute la saison dernière. Le public s’est retrouvé dans l’équipe. Et ce gros couac de début de saison entache un peu tout ça, remet en question un peu tout ça, et notre crédibilité à tous. Ça, c’est dommage, qu’en 90 minutes on passe là-dessus. Il ne faut pas non plus qu’on noircisse le tableau. La préparation a été très bonne. Le groupe fonctionne très bien, travaille très bien, et a surtout une bonne mentalité de travail. Ils sont tous à l’unisson là-dedans. Maintenant, sur la compétition, il faut qu’on monte d’un cran et qu’on arrive à retrouver de l’aisance, et le collectif qu’on a eu la saison dernière. Encore une fois, on l’a vu contre Videoton à l’aller, ça avait bien fonctionné (…) Un sportif doit toujours aller de l’avant. Quand il y a du succès, c’est se remettre en question pour continuer à progresser et avancer. Et quand ça se passe mal, c’est accepter cette situation-là en se disant qu’il faut montrer notre vrai visage et qu’on soi meilleur. Il faut qu’on se mette dedans et il faut que ça arrive le plus rapidement possible », a prévenu Jocelyn Gourvennec, conscient qu’une défaite face au SCO pourrait clairement plomber l’ambiance déjà un peu tendue ces derniers jours.

Share