Bordeaux est parti pour 20 ans avec Sagnol

Bordeaux est parti pour 20 ans avec Sagnol

Photo Icon Sport

A un poste aussi fragile que celui d’entraineur, la stabilité est très difficile à obtenir. Bordeaux a pu s’en rendre compte, puisque personne n’a tenu plus de trois ans en Gironde depuis Elie Baup, arrivé en 1998 et reparti en 2003. Mais avec Willy Sagnol, le club aquitain espère bien avoir trouvé son « Alex Ferguson », qui demeure la référence mondiale en ce qui concerne les techniciens qui ont su rester en place des décennies avec un succès incontestable. Sans aller aussi loin dans la comparaison, Jean-Louis Triaud avoue qu’il verrait bien l’ancien défenseur du Bayern Munich s’installer dans la durée au sein du club au scapulaire. 

« Si un entraineur se plait à Bordeaux et donne satisfaction, pourquoi ne resterait-il pas dix, quinze ou vingt ans ? J’adore les rapports dans la durée. Elie Baup est resté six ans, les autres n’ont fait que deux ou trois ans et sont partis pour des raisons personnelles. Quand nous avons signé Willy, nous ne nous sommes pas dit, avec Nicolas de Tavernost ; il faut commencer à réfléchir au successeur. Pour moi, le successeur dans trois ans, je l’ai ; c’est lui. Sauf si on ne peut le retenir », a confié le président bordelais à L’Equipe. Il faudrait pour cela qu’un grand club français ou européen, ou tout simplement l’équipe de France, fasse les yeux doux à Willy Sagnol pour peut-être remettre cette idylle naissante en cause dans les années à venir. 

Share