Bordeaux déjà prêt à faire une statue à Sagnol

Bordeaux déjà prêt à faire une statue à Sagnol

Photo Icon Sport

En choisissant Willy Sagnol pour la succession de Francis Gillot, Bordeaux ne s’attendait peut-être pas à des débuts aussi prometteurs. Jean-Louis Triaud déclarait même avant le début du championnat qu’il ne fixait pas de véritable objectif aux Girondins et qu’une place européenne n’était même pas obligatoire. Mais deux victoires plus tard en Ligue 1, et surtout après la démonstration face à l’AS Monaco, il semble que le rêve soit de nouveau permis du côté du Haillan. A tel point que Nicolas de Tavernost, président du groupe M6, a consenti à un effort financier cet été. Mais en contrepartie, l’actionnaire majoritaire du club attend une saison référence de la part des hommes de Willy Sagnol après cette bonne entame.

« On ne peut pas rêver meilleure entame. Cela confirme qu’on a eu la main heureuse sur l’entraîneur. C’est tout à fait ce qu’on souhaitait, s’est réjoui De Tavernost dans L’Equipe. Il a de la rigueur tout en mettant un peu de gaieté. Ce n’est pas anodin pour des joueurs de 24 ou 25 ans : on ne peut pas les engueuler toute la journée. C’est satisfaisant d’avoir quelqu’un qui sait ce qu’ils ont dans leur tête, quelqu’un proche d’eux. On avait constaté, quelles que soient les qualités de Francis Gillot, il faut être correct, que les joueurs donnaient l’impression d’être spectateurs. Là, la mayonnaise à l’air de prendre », a ajouté le dirigeant, tout en précisant « qu’il n’y a que deux journées de jouées, il faut rester prudent. On avait vécu une année de référence avec Laurent Blanc, on en attend une nouvelle. On sent que des bases solides sont posées. Bordeaux peut revenir au premier plan. En tout cas c’est notre ambition ». Bordeaux a désormais des objectifs concrets, et ils semblent assez élevés. 

Share