Bordeaux, cinq défenseurs et cinq buts marqués, c’est possible

Bordeaux, cinq défenseurs et cinq buts marqués, c’est possible

Photo Icon Sport

Décriée depuis le début de saison et même au-delà puisque les Girondins n’ont jamais réellement trouvé un point d’ancrage offensif depuis le départ de Marouane Chamakh, l’attaque bordelaise a pris une surprenante revanche en faisant trembler cinq fois les filets sur le terrain de Lille dimanche dernier. Une revanche inattendue, d’autant plus que le nouveau système mis en place à cinq défenseurs ne laisse pas forcément penser à un festival de buts à venir, même si Francis Gillot s’en défend dans les colonnes de Sud-Ouest. 


« Il n'y a pas de vérité dans le football, on peut jouer à cinq derrière et marquer cinq buts. Il faut être prudent sur ce qu'on dit », a glissé l’entraineur bordelais, avant de laisser les défenseurs parler au sujet de cette nouvelle réussite offensive. « Avec deux occasions, ils mettent cinq buts (sic). Je suis content pour eux : ils ont souvent été critiqués alors qu'ils fournissent énormément d'efforts pour l'équipe, et que nous, en défense et au milieu, on ne leur apporte pas toujours ce qu'on devrait pour jouer plus haut », a reconnu Marc Planus, qui voit l’attaque de sa formation remonter à la 7e place dans le classement de ce secteur de jeu, bien plus en adéquation avec les ambitions bordelaises grandissantes pour cette fin de saison. 

Share