Bordeaux, ça peut énerver reconnaît Triaud

Bordeaux, ça peut énerver reconnaît Triaud

Photo Icon Sport

Parmi les présidents de Ligue 1 en exercice, Jean-Louis Triaud est loin d’être un nouveau venu, puisqu’il est en poste depuis 1996. Une longévité qui s’explique par sa passion par les Girondins, toujours intacte malgré les années qui passent, et les mauvaises nouvelles de ces derniers temps, avec des finances dans le rouge et des résultats un peu plus timorés. Néanmoins, JLT conserve toujours son piquant dans ses sorties médiatiques, n’hésitant pas à tancer ses joueurs, son entraineur ou directement les journalistes. Interrogé au sujet de son comportement par Sud Radio, le patron du club aquitain reconnaît sans mal ce trait de caractère. 

« Passionné ? Ça me va, c’est raisonnable. Si je suis l’âme des Girondins ? Peut-être. L’âme oui, c’est un peu dans la fonction d’un Président. On ne peut pas jouer… Donc on donne une ambiance et une tendance générale. On peut dire l’âme. Si je suis abrasif ? Les journalistes m’aident à l’être quelques fois. D’autres fois c’est l’équipe… Il y a souvent des raisons pour être abrasif ou de mauvaise humeur », a confié, dans des propos retranscrits par Girondins4ever.com, Jean-Louis Triaud, qui ne cache jamais son agacement dans des sorties décapantes quand il estime que son équipe n’a pas tout donné. 

Share