Après ses larmes, un jeune de Bordeaux répond à Sagnol

Après ses larmes, un jeune de Bordeaux répond à Sagnol

Photo Icon Sport

Sorti après une vingtaine de minutes lors du match face à Caen le mois dernier, Frédéric Guibert avait accusé le coup. Mais le jeune défenseur de Bordeaux n’a pas perdu de temps pour réagir.

Titulaire face à Caen le 29 novembre dernier (1-4 pour le SMC), Frédéric Guilbert avait l’occasion de prouver qu’il méritait d’être conservé au centre de formation du club normand. Mais après 24 minutes de jeu, le défenseur était sorti par son entraîneur Willy Sagnol, qui a probablement vu les larmes de son joueur abattu et caché sous sa serviette. Un épisode que l’international Espoirs français aimerait effacer.

« C'était beaucoup d'émotions, de frustration. Je n'ai pas pleuré, ou quelques larmes d'énervement. J'avais préparé ce match avec l'envie d'y mettre beaucoup d'ingrédients, sortir après vingt minutes, ça fait mal, ça a touché mon ego. Ma réaction a peut-être été… (il cherche le mot) trop, et pas appréciée mais j'ai envie de me battre pour les Girondins, a prévenu Guilbert dans Sud-Ouest. (...) Je n'ai que 15 matchs de L1 mais je dois donner le maximum pour aider le club. Je ne suis plus le petit jeune qui arrive, le regard sur moi a changé, les attentes sont plus élevées, et c'est normal. »

La réaction de Guilbert

Ancien capitaine de l’équipe réserve, celui qui fêtera ses 21 ans le 24 décembre se sent désormais prêt à endosser « des responsabilités plus élevées que prévu. Même si elle est compliquée à gérer, j'aime cette pression, c'est la preuve qu'on compte sur moi, a-t-il ajouté, avant de rassurer Sagnol sur sa capacité à évoluer en charnière centrale avec les nombreuses absences. J'y ai joué une quinzaine de matchs en CFA, ça s'est plutôt bien passé. Quel que soit le poste, ça ne me posera pas problème d'aller au charbon. Au contraire ça me plaît », a conclu Guilbert, qui a terminé le match contre Guingamp dans l’axe dimanche (1-0 pour les Girondins). 

Share