Leca « n’a rien fait de mal » avec son drapeau corse

Leca « n’a rien fait de mal » avec son drapeau corse

Photo Icon Sport

Dans une position similaire à celle de son club, le gardien remplaçant de Bastia qui a été à l’origine des incidents à Nice ce samedi soir a prévenu qu’il n’accepterait pas la moindre sanction de la part de la LFP. Pour Jean-Louis Leca, agiter le drapeau corse à la fin de la rencontre n’avait rien d’une moquerie ou d’une provocation, et l’intéressé avoue ne pas comprendre la proportion que prend cette affaire. 

« Quand on voit les proportions que cela prend, effectivement ce n’est peut être pas la meilleure idée. Après, j’aimerai revenir sur les dires de certaines personnes qui se sont acharnées sur moi : je n’ai jamais chambré personne, je n’avais aucune intention de toucher le club de Nice, ou de toucher les supporters et les joueurs de Nice. Je ne me suis jamais rapproché des tribunes pour chambrer. J’ai seulement célébré un pur moment de bonheur, parce qu’on est dans un moment difficile pour nous. Je n’ai manqué de respect a personne. Je n’ai pas à m’excuser de ce que j’ai fait parce que je n’ai rien fait de mal. J’ai simplement levé le drapeau que j’aime par dessus tout haut et fort. Sanctionné pour quoi? D’avoir fait flotter un drapeau? Quand Usain Bolt gagne les JO, est il sanctionné de faire le tour du stade avec le drapeau jamaïcain?  Non. Aujourd’hui, j’ai l’impression que toute la misère du monde est de ma faute, mais je n’ai rien fait de mal », a expliqué ce pur corse, natif de Bastia et qui à 29 ans ne compte qu’une dizaine de matchs en Ligue 1 dans sa carrière.

Share