Le 5 mai officiellement sanctuarisé en mémoire de Furiani

Le 5 mai officiellement sanctuarisé en mémoire de Furiani

Photo Icon Sport

Depuis bien longtemps, de nombreuses voix s’élevaient afin que le 5 mai soit une date spéciale pour le football français, puisque c’est le 5 mai 1992 que le drame de Furiani faisait 18 morts. A l’occasion de la demi-finale de Coupe de France entre Bastia et l’OM, une tribune plus que comble avait fini par s’effondrer provoquant la mort ou de graves blessures chez de nombreux spectateurs victimes de ce drame. Ce mercredi, le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a annoncé que le 5 mai allait donner chaque année à une commémoration.

« Le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, la Fédération Française de Football et la Ligue de Football Professionnel, le Collectif des victimes du 5 mai 1992, en présence de la Collectivité territoriale de Corse, ont donc entérinées de manière globale et définitive les points suivants :

1. La catastrophe de Furiani est un drame national.

2. le 5 mai 2016, une plaque commémorative à la mémoire des victimes de ce drame sera dévoilée dans les locaux du Ministère des Sports. Une cérémonie annuelle sera organisée.

3. Patrick Kanner et Thierry Braillard saisiront Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, afin qu’une réflexion conjointe visant à promouvoir annuellement, au sein des établissements scolaires les valeurs du sport au travers d’actions spécifiques durant la semaine du 5 mai, soit menée.

4. Le Ministère des Sports envisagera la création d’un prix annuel, dédié à la promotion des valeurs éthiques et citoyennes du sport qui sera remis lors de cette semaine.

5. Au plan sportif :

a. Chaque année, le 5 mai, un hommage sera rendu par l’ensemble des clubs de football sur tout le territoire national (minute de silence ou d’applaudissement, port d’un brassard, lecture d’un message, etc…).
b. Lorsque le 5 mai est un samedi, aucun match de football ne sera organisé au niveau national, professionnel et amateur. Ce dispositif sportif vient compléter les mesures adoptées antérieurement par la FFF et la LFP. Le Secrétaire d’Etat aux Sports Thierry BRAILLARD se félicite qu’un consensus ait pu être trouvé », a indiqué le ministère dans ce communiqué.

Share