Bastia remonté contre l'arbitrage avant de jouer l'OL

Bastia remonté contre l'arbitrage avant de jouer l'OL

Photo Icon Sport

C’est très affaibli que le SC Bastia va défier Lyon ce samedi soir à Furiani. Le club corse a quelques blessés, mais va surtout présenter un groupe avec quatre suspendus, après avoir terminé à neuf un match houleux à Guingamp (défaite 1-0 sur un pénalty qui n’y était pas dans les arrêts de jeu). Ayité, Modesto, Cahuzac et Fofana sont suspendus, mais ceux qui seront sur le terrain seront particulièrement remontés. Situation sportive difficile, changement d’entraineur et arbitrage dans le viseur, les Bastiais sont remontés, comme l’explique Julian Palmieri. « On est en colère, on se contient, mais la manière dont nous avons été arbitrés à Guingamp a été une honte », a déploré le défenseur corse, alors que François Modesto a pris un peu plus de recul pour évoquer la situation de l’équipe insulaire, et ses relations toujours tendues avec les arbitres. 

« Cette année, on a été énormément sanctionné. Il ne faut pas me dire que cela s’équilibre au cours d’une saison. On ne va pas faire une guerre avec la Ligue ou la Fédé pour dire qu’on va se maintenir. Il y a trop d’erreurs. Cela va au-delà d’un contrat professionnel. Moi, je suis la Ligue, je sanctionne M.Briand (ndlr : Jimmy Briand a provoqué le penalty devant Julian Palmieri) car il simule. Parce que se jeter comme il l’a fait, c’est tricher. Il y a des gens qui sont payés. A un moment donné, il ne faut pas rester à Paris. Il faut prendre son argent et bouger ! Qu’ils continuent comme ça : ils sont en train de tuer le football populaire en dégoutant les gens de cette manière », a balancé l’expérimenté défenseur français à Football365. Le décor est en tout cas planté avant le match de ce samedi entre Bastia et Lyon.

Share