A Bastia, Makelele se met en pétard

A Bastia, Makelele se met en pétard

Photo Icon Sport

Claude Makelele (coach de Bastia après la défaite contre Lorient à Furiani) : « Quand on a encaissé le premier but, tout le monde s'est effondré. Les joueurs se sont parlés, mais les actes n'ont pas suivi les paroles. Malgré tout, il ne faut pas lâcher. Il n'y a aucune excuse. Je n'ai pas vu d'amour propre chez mes joueurs. C'est indigne d'un joueur professionnel, c'est ne pas respecter le maillot. On pouvait jouer deux heures sans apporter de danger. L'équipe doit se remettre en question, car je préfère encore mal jouer, mais au moins voir de la combativité. J'ai tapé du poing sur la table, force est de constater que cela n'a rien changé. Il faudra que je change ma manière de leur parler. Je ne pense pas avoir été trop gentil, car on ne peut pas toujours taper sur les joueurs. Mais il faudrait que ceux-ci aient un peu d'amour propre. Ce sont toujours les mêmes qui se battent et toujours les mêmes qui ne se battent pas. Si certains joueurs n'ont pas envie de se battre, je m'en passerai.»

Share