L’Europe, le titre, l’argent… Butelle n’a pas trahi Angers !

L’Europe, le titre, l’argent… Butelle n’a pas trahi Angers !

Photo Icon Sport

Sur le point de quitter Angers pour le FC Bruges cet hiver, Ludovic Butelle est la cible de nombreuses critiques. Le futur ex-gardien du SCO a donc profité d’un entretien accordé à L’Equipe pour se défendre.

Voilà un départ qui affaiblira sûrement Angers. Car si le promu passe les fêtes au chaud à la troisième place de Ligue 1, c’est en partie grâce aux performances de Ludovic Butelle dans les buts. Ce dont les supporters angevins sont bien conscients, d’où leur colère envers le gardien qui a décidé de signer au FC Bruges cet hiver, et qui s’est expliqué ce jeudi.

« Il n'était pas prévu que je parte, sincèrement. Après il y a eu l'offre des Belges. J'ai réfléchi à cette opportunité. Il faut préciser que tout le monde était open pour ce transfert. Des discussions ont eu lieu et tout le monde y a trouvé un intérêt, a précisé le portier de 32 ans. Pour que je parte, il fallait que le club ait une bonne offre et trouve un autre gardien. Il y a un intérêt sportif très fort à rejoindre Bruges, qui dispute tous les ans la Coupe d'Europe et joue chaque saison le titre. Financièrement, j'ai aussi un avantage à aller en Belgique, il ne faut pas le cacher. Mais ce qui me dérange dans ce que j’ai pu lire, c’est qu’on parle juste de cet aspect-là. »

« Ce n’est pas une trahison »

Butelle avait donc plusieurs raisons de rejoindre le club belge, sans pour autant trahir le SCO. « Certains me voient comme quelqu'un qui abandonne le club ou se moque de lui, c'est ça qui est frustrant. Pour eux, quitter le club est une trahison. Mais non, ce n'est pas une trahison, a corrigé le gardien passé par le FC Valence. Qu'on puisse dire que je manque de respect au club, c'est faux. Je lui rapporte aussi un peu d'argent et je ne le laisse pas à l'abandon. Et je n'oublie pas ce que j'y ai vécu. » Rappelons qu’Angers s’apprête à compenser ce départ avec l’arrivée de Denis Petric en provenance de Troyes.

Share