Schumacher justifie encore son geste insensé contre Battiston

Schumacher justifie encore son geste insensé contre Battiston

Photo Icon Sport

Tout ceux qui ont eu la chance de voir en direct le match entre la France et l’Allemagne, où plutôt la RFA, en juillet 82 à Séville n’ont jamais oublié la scène. Sur un contre des Bleus, Harald Schumacher, le gardien de but allemand, avait volontairement agressé le joueur français, sans subir les foudres de l’arbitre. Sur le moment, la crainte était énorme pour la santé du libéro français, évacué inconscient sur une civière. A deux jours d’un Allemagne-France en amical, Schumacher est revenu sur cet incident dans le Figaro, regrettant la blessure du joueur, mais pas son geste.

« Malgré les années, les gens reviennent toujours sur mon choc avec Battiston (…) Je regrette évidemment ce qui est arrivé à Battiston. Je ne souhaitais pas le blesser. Mais je ferais la même sortie si l'action devait se reproduire. C'était le seul moyen d'avoir la balle. À notre retour à Francfort, après la finale perdue face à l'Italie, le public allemand m'a soutenu, car il croyait à ma version des faits. J'ai reçu de nombreuses lettres d'insultes de la part des Français. On m'a traité de nazi, j'ai reçu des menaces de mort. Mes enfants ont aussi été menacés. J'en ai souffert. Je regrette tout ce qui s'est passé après le choc avec Battiston. Je me suis déjà excusé de ne pas avoir pris de ses nouvelles lorsqu'il était K.-O. Mais je me disais alors que si je m'approchais les choses pouvaient dégénérer », explique avec trente ans de recul Harald Schumacher. Depuis, l’ancien gardien allemand et Patrick Battiston se sont revus et Schumacher a présenté ses excuses de vive voix.

Share