Pierre Ménès a vu le pire avec Evra et le meilleur avec Giroud

Pierre Ménès a vu le pire avec Evra et le meilleur avec Giroud

Photo Icon Sport

Après la démonstration de l'équipe de France dimanche soir face à l'Islande, difficile de faire de gros reproches aux joueurs de Didier Deschamps, même si les deux buts encaissés en seconde période ont probablement agacé le sélectionneur national. Pour Pierre Ménès, ce match a permis à un joueur de confirmer qu'il était parti pour faire un énorme Euro, il s'agit d'Olivier Giroud. Mais le consultant de Canal+ constate hélas que Patrice Evra confirme lui qu'il n'est pas encore au niveau de ses coéquipiers.

« Griezmann et Payet ont encore été très bons et Evra une nouvelle fois médiocre. De ce côté-là, rien de bien nouveau. Ce qui m’a scotché en revanche, c’est la perf’ énorme de Giroud (…) Evra (4) : J’avoue que je ne sais plus quoi dire… Même dans un match facile comme celui-là, il n’arrive pas à sortir son épingle du jeu. Il faut toujours aller couvrir dans son dos ses fautes de placement, le premier but vient de son côté, sur le deuxième il est absent du marquage… Il ne sert à rien d’ergoter vu qu’il sera encore là lors du prochain match. Mais quelle constance dans la médiocrité…, balance, sur son blog Pierre Ménès, nettement plus enthousiaste concernant Olivier Giroud à qui il donne la note de 8,5. Une heure passée sur le terrain, deux buts, une feinte de corps magique pour Griezmann sur le quatrième but, le tout avec un nombre de munitions plutôt limité : Giroud répond plus que présent dans cet Euro, lui qui n’était pas au départ dans les petits papiers de tout le monde - à commencer par les miens. Et on s’aperçoit que, depuis ses débuts professionnels, l’attaquant d’Arsenal parvient à exploiter 100% de son potentiel, qui est probablement moindre que beaucoup de ses concurrents à son poste chez les Bleus. Mais lui il prouve, il est là et il marque. Deschamps lui a fait confiance contre vents et marées, il a su saisir sa chance, bravo à lui. »

Share