Ménès et la « connerie » des sifflets contre Digne

Ménès et la « connerie » des sifflets contre Digne

Photo Icon Sport

Entré en fin de rencontre à la place de Layvin Kurzawa, blessé, Lucas Digne n’avait pas prévu de disputer un bout du match face à la Suède, ce mardi soir au Vélodrome. Le Parisien, qui n’a pas eu le temps de s’échauffer, n’a pas été très chaleureusement accueilli par le public provençal, qui l’a copieusement conspué à son entrée, et à chacune de ses touches de balle. Résultat, si l’ancien lillois a réalisé quelques centres intéressants de la gauche, il a aussi montré des signes de fébrilité. Une attitude pas vraiment glorieuse selon Pierre Ménès, qui pointe du doigt le public marseillais, pas vraiment derrière son équipe nationale sur ce coup. 

Share