Lloris a prouvé à l'OL qu'il pouvait être un gros aboyeur

Lloris a prouvé à l'OL qu'il pouvait être un gros aboyeur

Photo Icon Sport

En l’absence de Hugo Lloris, laissé au repos lors du premier match de préparation entre la France et la Norvège, c’est Mamadou Sakho qui avait hérité du brassard de capitaine. Et certains estiment que le défenseur de Liverpool a un caractère beaucoup plus adapté à ce rôle, du moins plus que le gardien de but de Tottenham, jugé trop discret et introverti. Un avis que ne partage pas du tout Luis Fernandez, lequel rappelle que Lloris avait prouvé à l’Olympique Lyonnais qu’il était capable de resserrer les boulons de manière efficace. « N’oublions pas qu’il nous avait surpris il y a quelques années quand il était encore à Lyon, contre Nice et qu’il avait poussé une gueulante dans les couloirs en retournant aux vestiaires. Je m’étais dit : ‘‘Ce n’est pas possible, ce n’est pas Hugo Lloris !’’ C’est pour ça qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Peut-être que sur le terrain il a une certaine retenue, mais que dans un vestiaire, il dégage quelque chose de fort », a fait remarquer, sur RMC, l’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain, qui souhaite donc que le brassard reste à Hugo Lloris.

Share